Vide











Le Vide est crée par la rotation du Swadistan chakra autour du Nabhi chakra.

Il est situé dans la région abdominale.

Il correspond à une discontinuité (ou « vide ») au sein du système nerveux parasympathique, entre le nerf vague et le nerf sacré.

Dans les écritures indiennes, le Vide est appelé « océan d'illusions » (Bhava Sagara).

Lorsque la Kundalini le franchit ou l'illumine, nous pouvons établir les qualités suivantes:

  • discipline
  • détachement vis à vis des sens
  • maîtrise de soi
  • respect spontané du dharma

Nous devenons donc notre propre maître







LE VIDE (l'océan des illusions)

Dans le corps subtil, le Vide est crée par la rotation du Swadistan chakra autour du Nabhi chakra.

Il est situé dans la région abdominale.

Du point de vue anatomique, il correspond à une discontinuité (ou « vide ») au sein du système nerveux parasympathique, entre le nerf vague et le nerf sacré (en charge de la partie inférieure du corps).

Dans les écritures indiennes, le Vide est appelé « océan d'illusions » (Bhava Sagara), océan infini où depuis toujours l'homme est à la recherche de lui-même et de sa source, et qui sépare notre conscience de l'Absolu, avant la Réalisation du Soi.

Pour atteindre le yoga, il faut donc franchir le Vide, c'est à dire être capable de reconnaître ce qui est  bon pour soi -  ce qui élève l'attention et rapproche du Soi ( l'Esprit) -  et de se corriger en conséquence. Cela demande introspection et respect de la vérité, discipline et détachement, autrement dit: la maîtrise de soi.

Pour cela, il était d’usage, dans la tradition spirituelle, de devenir le disciple de celui qui manifestait cette maitrise de soi et une réelle union avec le Divin  (le Yoga) à travers ses vertus spontanées de connaissance, de sagesse et de compassion, sa force intérieure et ses pouvoirs spontanés (miracles, par exemple) : un Maître spirituel ou «Guru», celui qui détruit («ru») l'ignorance («gu»).

Dans l'histoire de l'humanité, on peut distinguer :

Ceux qui ayant atteint le Yoga par leurs efforts personnels, acceptaient parfois d'enseigner.

Les incarnations du Divin en tant que Maîtres primordiaux (Adi Guru), venus pour provoquer un changement et une évolution dans la conscience humaine collective.

A plusieurs reprises, le Divin a ainsi choisi de prendre cette forme humaine du Maître primordial, à une époque et dans un contexte précis, pour recentrer l'évolution spirituelle de l'humanité. Et les Maîtres primordiaux ont souvent été à l'origine de religions ou de mouvements philosophiques importants.

Un Maitre spirituel authentique peut éveiller la Kundalini.

A l'inverse, les faux gurus vont à l'encontre de l'éveil de la Kundalini, par leurs faux enseignements et des pratiques frauduleuses (exigeant argent ou soumission à une hiérarchie, ou sollicitant l'énergie sexuelle). Ils maintiennent dans l'illusion et l'ignorance.

Lorsque la Kundalini traverse le Vide, elle nous permet de devenir spontanément vertueux, et de commencer à accéder à l'autonomie spirituelle.

Nous ressentons alors naturellement l'existence d’une religion pure et universelle à l'intérieur de nous (Vishwa Nirmala Dharma), mère de toutes les religions, libérée des déviances humaines.

Après la Réalisation du Soi, nous en avons la conviction, grâce à la conscience vibratoire de notre système subtil et de celui des autres.

Nous pouvons  aussi savoir nous-même comment nous corriger et avons désormais la capacité d’être notre propre maître ou propre guru, étape fondamentale de la pratique du Yoga.