Agnya

                                                                  
 

 












 

 

L’Agnya chakra est le sixième centre.

Il est situé au niveau  du chiasme optique

Il est formé de deux pétales et est lié à la lumière.

Il nous permet d'établir les qualités suivantes :

  • l’humilité et la pureté du regard
  • le pardon
  • le silence mental
Du point de vue physique et physiologique, il gère :
  •  la vue
  •  le cerveau
  •  la pensée
Situé au croisement du canal droit et du canal gauche, juste en dessous de l'ego et du superego, il est la «porte étroite » que l'on peut franchir en pardonant tout à tout le monde et de tout coeur.






 

L’Agnya chakra est le sixième centre; il a deux pétales

Il est situé au niveau  du chiasme optique, au croisement des systèmes nerveux sympathiques gauche et droit, qui se terminent respectivement dans le lobe droit du cerveau (le moi ou ego) et le lobe gauche du cerveau (le surmoi ou supergo).

Au niveau physiologique, il  régule les glandes pinéale et pituitaire

Au niveau spirituel, il est « la porte étroite » entre le moi et le surmoi, qui permet d'accéder au "Royaume des cieux", le septième chakra.

Les clefs qui ouvrent cette porte, permettant ainsi le passage de la Kundalini jusqu’au Sahasrara, sont  l’humilité et le pardon.

Ces deux qualités spirituelles ont le pouvoir de dissoudre les pensées pour nous faire rentrer dans la conscience-silence (Nirvichara).

En frayant son chemin à travers l’Agnya, la Kundalini empêche les pensées inutiles de se former.

C’est pourquoi, il est essentiel dans notre méditation de placer notre attention sur le canal central et sur l’instant présent afin de faciliter le passage de la Kundalini.

Pour cela, il est important de s’identifier à notre Soi, l’Esprit, ce qui apaise et clarifie ce centre.

Cela implique également d'apprendre à ne pas nous identifier à nos pensées. En effet, ces fausses identifications augmentent notre moi et notre surmoi, et réduisent lae passage au niveau de l’Agnya.

Il est donc judicieux de s’exercer à reconnaître spontanément l’origine de nos pensées : par exemple, le jugement fréquent des personnes que nous rencontrons ou la tendance à ressasser des conversations passées et à argumenter à l’intérieur de soi créent des blocages sur ce centre et peuvent même l’altérer.

Le pardon est un pouvoir : il permet de désamorcer l’activité mentale inutile.

Pardonner, c’est exprimer son cœur. Il n’y a pas d'élévation spirituelle sans amour !