Sahasrara

                               














 

 Le chakra du Sahasrara est le septième centre ou chakra coronal ou chakra royal.

Son nom, en sanskrit, veut dire : lotus aux mille pétales.


Il se situe au niveau de la fontanelle.

Il correspond à la
région limbique du cerveau.

Il est formé de milliers de nerfs ('sahasra') ou pétales.

Il est le centre de l'intégration de toutes les qualités des autres chakras.

Il est le lieu où s'actualise la méditation ou le yoga, lorsque la kundalini le perce sous forme de Souffle frais.

Il est la dernière étape de l'évolution de l'humanité, celle de la Conscience collective.


 

Le Sahasrara est le chakra royal, le lotus aux mille pétales.

Il est le lieu où s'actualise le silence intérieur qui nous fait entrer dans l'état de méditation. Il nous permet d'accéder à un nouveau plan de conscience où nous pouvons percevoir la vérité sans les filtres du moi et du surmoi.

Le Sahasrara est le centre de l'intégration de toutes les qualités des chakras précédents. C'est seulement lorsque notre Kundalini atteint ce centre que nous entrons dans l'état de yoga, qui est l'union de notre esprit individuel avec l'esprit universel.

Physiquement le Sahasrara correspond à la région limbique du cerveau et a la fontanelle (la petite fontaine).

Les mille ('sahasra') pétales du lotus symbolisent le millier de nerfs situés au sommet de la tête. Ils sont progressivement illuminés lors du passage de la Kundalini et ressemblent à des flammes ou à des pétales de sept couleurs différentes.

Les vibrations divines (Chaitanya en sanskrit) commencent par un souffle frais que nous ressentons dans nos mains, sur la fontanelle et parfois dans la totalité de notre système subtil.

Avec le yoga, la conscience humaine est reliée au Divin. Nous évoluons vers un niveau plus subtil de communication, dépassant toute relativité pour aller vers l'Absolu.

Les grands sages et les incarnations du passé ont chanté les louanges de cet état et l'ont décrit poétiquement comme l'union entre celui qui aime et celui qui est aimé. Le Bouddha l'appelait le Nirvana ; dans la tradition hindouiste, il est désigné sous le nom de Moksha (la libération) et le Christ l'appelait le Royaume des Cieux.

Pour accéder à la conscience du Sahasrara chakra, les chercheurs de vérité du passé devaient se soumettre à une ascèse très stricte auprès d'un authentique maître spirituel : Ils devaient d'abord purifier d'abord les six autres chakras, ce qui pouvait prendre plusieurs décennies, dans l'espoir d'obtenir l'éveil de la kundalini et d'atteindre l'illumination.

La conscience collective a progressé au fil du temps grâce aux prophètes et aux incarnations qui ont su guider l’humanité et l'éveiller progressivement. L'attention bienveillante du Divin a amené à maturité la croissance spirituelle de l'homme, rendant accessible à tous l'éveil partiel de la Kundalini, début d'une nouvelle étape de l'humanité.

 Selon le principe qu'une bougie peut en allumer une autre, des centaines de milliers de chercheurs de la vérité à travers le monde ont pu obtenir la Réalisation du soi d'une façon spontanée.